Esprit-nomade

Devenir voyageur de la vie

Mois : décembre 2007

Carnet 14 : Arambol (Goa)

Période du 4 décembre au 25 décembre
Météo : chaleur humide (3 gouttes de pluie !!), légère brise sur la plage
Ambiance : CNED, plage, routards et repos

Après notre découverte du Gujurat, nous passons encore quelques jours à Rajkot en attendant les travaux sur Shere Khan. Avec surprise, nous nous apercevons que cela fait déjà une semaine que nous avons posé nos valises dans cette ville et que nous passons d’une famille indienne à une autre. Nous sommes bien certains que si nous ne reprenons pas le volant, nous sommes encore ici pour un bout de temps, allant de rencontres en rencontres. L’hospitalité indienne est certes un plaisir, mais à consommer avec modération !

Lire la suite

Intermède Rajkot

Rajkot sera pour nous la première expérience de « vie à l’indienne ». Rajkot, c’est déjà et surtout Joshi. Joshi qui met son activité en sourdine pour nous faire découvrir la ville et le Gujurat et nous faire rencontrer ses amis, Joshi qui met sa piscine et son personnel à notre service et qui nous accueille chez lui pour plusieurs déjeuners. Chez lui, c’est une maison où vivent ses parents, sa femme et ses deux enfants.

Famille Joshi

Le mobilier est réduit à sa plus simple expression, une table, quelques chaises, des matelas pour dormir par terre, mais à côté de cela, un coin avec un ordinateur et à l’étage, l’ébauche d’une salle de méditation, dont l’utilisation sera évidemment gratuite. Et chez lui, c’est un accueil 4 étoiles.Il y a sa femme qui fait preuve de trésors d’ingéniosités pour nous cuisiner des repas non épicés ; et il y a sa fille de 7 ans qui fait le service avec le sourire.

Lire la suite

Carnet 13 : Jodpur – Jaisalmer- Gujurat

Période du 19 novembre au 28 novembre
Météo : chaleur sèche du Rajasthan ; les nuits restent des havres de fraîcheur.
Ambiance : palais et désert

Quitter Pushkar n’est pas chose facile : le moteur de Shere Khan refuse de démarrer et c’est naturellement le moment de s’apercevoir que nous avons oublié nos câbles de démarrage. Bilan : une ribambelle d’indiens s’agitent autour de Shere Khan, font les branchements les plus divers et les pronostics les plus rocambolesques (« changer l’huile du moteur »). En fin de compte, il suffira d’ un « simple » changement de batterie – je dois vraiment commencer à devenir zen pour utiliser le mot « simple » ! Nous arrivons à quitter Pushkar lundi après-midi,  nous repartons avec le tableau de bord en vrille, les manipulations diverses des indiens nous ayant fusillé tous nos indicateurs de commande. Shanti India!

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén