Esprit-nomade

Devenir voyageur de la vie

Mois : juin 2008

Carnet 27 : Bulgarie-Roumanie-Hongrie-Autriche

Période du 10 au 24 Juin
Météo : entre averses et soleil
Ambiance : stalinienne, champêtre, valse et foot (compatible ?)

Mardi 10 Juin : passage de la frontière bulgare. Simple formalité coté turc, désinfection de Shere Khan (2 euros), enregistrement de nos données sur une clé USB que nous passerons de poste de contrôle en poste de contrôle coté bulgare, achat d’une vignette auto – nous nous apercevrons vite qu’en Bulgarie tous les chemins et routes demandent une vignette. Premières impressions : usines désaffectées, maisons des années 50, potagers bien entretenus, peu de gens dans les rues. L’état des routes va de correct a franchement troué, ce sont surtout les dénivellations qui nous font décoller à l’intérieur de Shere Khan. Au bord des routes, des filles très légèrement vêtues vantent sur des panneaux publicitaires telle marque de bière ou d’essence – quel contraste avec les pays que nous venons de traverser, avec l’Iran où même les seins des déesses grecques étaient flous dans les livres d’art !! N’ayant qu’une carte routière de l’Europe, nous suivons notre inspiration et les panneaux touristiques au bord des route pour traverser la Bulgarie. Premier arrêt : Perperikon, important site de la culture thrace. Une cité entière taillée dans d’immenses blocs de pierre, une forteresse, une acropole, des tombes, un trône, et un autel sur lequel l’oracle prédit a Alexandre le Grand et à Rome les destins qui allaient être les leurs. Je suis très attentive …..

Perperikon

Lire la suite

Carnet 26 : Iran – Van – Istanbul

Période du 15 au 24 mai
Ambiance : air pur et hospitalité turque
Météo : juste comme il faut

Les villes défilent, de l’Iran, nous ne verrons que les autoroutes cette fois-ci. Après une réparation express de son châssis, notre ami Frank joue de malchance : sa boite de vitesse le lâche à quelques kilomètres de Yazd ; au moins, cela permet de vérifier qu’il est possible d’obtenir une prolongation d’un visa de transit en cas de panne, certains esprits bien intentionnés nous avaient déjà fait miroiter un séjour en prison. Court arrêt à Yazd pour prendre de l’argent, traversée de Téheran à l’heure de pointe,( l’occasion d’admirer la conduite des iraniens, entre queue de poisson, dépassement par la droite et brusque freinage), alentours de Tabriz sur une autoroute balayée par une tempête de sable (qui déporte Shere Khan d’une piste entière).

Tempête Iran

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén