Esprit-nomade

Devenir voyageur de la vie

Catégorie : Carnet de voyage (Page 2 sur 3)

Carnet 11 : Dehli – Agra – Jaipur

Inde : 26 Octobre au 6 Novembre
Météo : chaud et humide, brouillard
Ambiance : médicale et sereine

En quittant Chandigar, un panneau nous informe que depuis trois mois, fumer est interdit dans tous les endroits publics de la ville. L’Europe nous semble à un saut de puce. Et pourtant ….. je me demande à quoi tient l’ambiance si différente qui y règne ; il me semble que le tempo y est différent, même la circulation la plus dense avec ses concerts de klaxons procure une impression « molto andante » (voir Annick pour le terme exact ?).

Lire la suite

Carnet 12 : Pushkar

Période du 6 au 18 Novembre
Météo : au soleil très chaud, sans soleil très froid
Ambiance : temple, sadhus, CNED, shopping, coucher de soleil et réflexions sur la vie ….un joyeux pêle-mêle pas toujours cohérent ?

Nous l’avions promis aux enfants …. c’est le moment de tenir nos engagements : après des jours et des jours de bitumes, de poussières, de visites et de péripéties, nous posons nos valises à Pushkar pour un temps indéterminé. Pris dans l’ambiance de la ville, nous ne repartirons que douze jours plus tard.

Vue Pushkar

Lire la suite

Carnet 13 : Jodpur – Jaisalmer- Gujurat

Période du 19 novembre au 28 novembre
Météo : chaleur sèche du Rajasthan ; les nuits restent des havres de fraîcheur.
Ambiance : palais et désert

Quitter Pushkar n’est pas chose facile : le moteur de Shere Khan refuse de démarrer et c’est naturellement le moment de s’apercevoir que nous avons oublié nos câbles de démarrage. Bilan : une ribambelle d’indiens s’agitent autour de Shere Khan, font les branchements les plus divers et les pronostics les plus rocambolesques (« changer l’huile du moteur »). En fin de compte, il suffira d’ un « simple » changement de batterie – je dois vraiment commencer à devenir zen pour utiliser le mot « simple » ! Nous arrivons à quitter Pushkar lundi après-midi,  nous repartons avec le tableau de bord en vrille, les manipulations diverses des indiens nous ayant fusillé tous nos indicateurs de commande. Shanti India!

Lire la suite

Intermède Rajkot

Rajkot sera pour nous la première expérience de « vie à l’indienne ». Rajkot, c’est déjà et surtout Joshi. Joshi qui met son activité en sourdine pour nous faire découvrir la ville et le Gujurat et nous faire rencontrer ses amis, Joshi qui met sa piscine et son personnel à notre service et qui nous accueille chez lui pour plusieurs déjeuners. Chez lui, c’est une maison où vivent ses parents, sa femme et ses deux enfants.

Famille Joshi

Le mobilier est réduit à sa plus simple expression, une table, quelques chaises, des matelas pour dormir par terre, mais à côté de cela, un coin avec un ordinateur et à l’étage, l’ébauche d’une salle de méditation, dont l’utilisation sera évidemment gratuite. Et chez lui, c’est un accueil 4 étoiles.Il y a sa femme qui fait preuve de trésors d’ingéniosités pour nous cuisiner des repas non épicés ; et il y a sa fille de 7 ans qui fait le service avec le sourire.

Lire la suite

Carnet 14 : Arambol (Goa)

Période du 4 décembre au 25 décembre
Météo : chaleur humide (3 gouttes de pluie !!), légère brise sur la plage
Ambiance : CNED, plage, routards et repos

Après notre découverte du Gujurat, nous passons encore quelques jours à Rajkot en attendant les travaux sur Shere Khan. Avec surprise, nous nous apercevons que cela fait déjà une semaine que nous avons posé nos valises dans cette ville et que nous passons d’une famille indienne à une autre. Nous sommes bien certains que si nous ne reprenons pas le volant, nous sommes encore ici pour un bout de temps, allant de rencontres en rencontres. L’hospitalité indienne est certes un plaisir, mais à consommer avec modération !

Lire la suite

Carnet 15 : Arambol – Fort Cochin

Période du 25 au 31 décembre
Météo : tropicale
Ambiance :jungle, sable fin, coloniale

Le 24 fut l’occasion d’une petite fête en toute simplicité, sans stress, sans course effrénée dans les magasins, sans longs préparatifs ….. . il faut absolument que j’en garde la recette pour les années à venir. Shere Khan eut droit à son lot de bougies et même à une étoile, les enfants à un poulet-frites (en Inde !!) : l’esprit de Noël est bien passé par là.

NDR : à la lecture des ces lignes, j’ai droit à un concert de protestations ; les enfants ne veulent renoncer ni à la dinde, ni à l’agitation de Noël, ni au froid, ni à aucun autre des petits « plaisirs » de cette journée.

Lire la suite

Carnet 16 : Salem – Pondichery

Période du 1 janvier au 16 Janvier
Météo : pluie (!!), soleil, brise légère
Ambiance : française, coloniale

Fidèles à nous même, nous commençons l’année 2008 en reprenant la route, direction Salem pour traverser l’Inde et rejoindre la côte Ouest. En quittant la côte, la chaleur se fait moins moite et les paysages changent imperceptiblement : l’ambiance dominante est toujours à la verdure, mais les arbres remplacent peu à peu les cocotiers. Nous quittons le Kerala pour la Tamil Nadu. Première bonne surprise : nous trouvons enfin un vendeur capable de recharger notre téléphone au lieu de nous proposer la Nième nouvelle Sim-card. Deuxième découverte : après l’omelette mangée à même les doigts dans le Kerala, place à l’omelette servie sur une feuille de bananier (= zéro vaisselle ! ), solution à la fois écologique et pratique.

Char boeufHanuman

Lire la suite

Carnet 17 : Mamallapuram – Visakh

Période du 17 janvier au 2 février
Météo : juste comme il faut avec une tendance orageuse
Ambiance : juste comme il faut avec une tendance orageuse ?

17 janvier : les journées sont toujours paisibles au Lantana Guesthouse avec des conditions optimales pour nous consacrer au CNED ; il faut dire qu’une douce inquiétude commence à saisir les enfants qui doivent retrouver les bancs de leurs écoles respectives le lendemain des vacances de février. Quel sera leur niveau ? Quel accueil vont leur réserver les copains et les enseignants ? Pour la détente, il y a le home cinéma et les quelques 300 films de la vidéothèque de Jean-Marc et la piscine qui continue de faire la joie de tous.

Les freins de Shere Khan, commandés en France le lundi nous arrivent dès le vendredi (alors que Ford India continue de nous envoyer des messages comme quoi leurs équipes tentent l’impossible pour nous satisfaire) et sont montés de main de maître le samedi. Roland profite de cette halte pour déclarer une rage de dents spectaculaire – ce qui nous permet de constater que 1° il obtient un RV dans la demi-heure qui suit son appel , que 2° la clinique est bien équipée, que 3° le travail est fait avec douceur, amabilité et compétence et que 4° les honoraires sont plus que raisonnables, ils correspondent quasiment aux plafonds de remboursement de la Sécu. Le tourisme médical a de beaux jours devant lui ! Pour ne pas être en reste, alors que notre départ est imminent, je reste  clouée dans un fauteuil (tour de reins ? lumbago ?) , ce qui me vaut les services d’urgence d’un ostéopathe aurovillien (et français de surcroit); séance à la fois spirituelle et vértébrale – bref, vivifiante dans tous les sens du terme …. et surtout bigrement efficace !

Lire la suite

Carnet 18 : Orissa – Calcutta

Inde : Période du 3 au 13 février
Météo : enfin hivernale (c’est-à-dire autour des 20 °C ) pluie et soleil
Ambiance: temples, tigres, trous,

Malgré la fin brutale de la NH 5 (carnet n°17), nous nous engageons confiants sur les routes de l’Orissa.et dans un premier temps, notre confiance n’est pas déçue. Nous ne sommes plus sur une belle 4 voies, mais quand même sur une route dont l’état peut être qualifié de moyennement à bien carrossable. Ce qui frappe d’entrée par contre, c’est l’extrême pauvreté de cet état, qui tranche avec « l’opulence » de l’Andhra Pradesh. Les maisons sont de simples cabanes,

Cabanes Orissa

les quelques échoppes proposent un assortiment des plus restreints, même l’eau en bouteille s’avère une denrée rare, et les prix sont divisés par deux par rapport au reste de l’Inde. Dans les champs, tout le travail s’effectue encore manuellement,

travail champ

nous sommes très loin de la concentration de tracteurs John Deer et de moissonneuses-batteuses New Holland observés dans le Tamil Nadu.

Lire la suite

Carnet 19 : Darjeeling – Hetaura (Népal)

Inde : période du 14 au 24 février
Népal: période du 24 au 29 févrierMétéo : 24 °C – puis 4°C ; soleil et grêle.
Ambiance : Darjeeling – what else ! Grèves, tension et nouveauté.

Suite de la progression vers le Nord. Le riz reste la culture dominante et mobilise les forces de tous, les hommes à la charrue, les femmes au repiquage et les enfants à la préparation des pousses. Les bouses de vaches séchées sont partout et donnent lieu à un festival de créativité. Elles se trouvent sous forme de galettes sur les troncs des arbres et les murs des maisons, sous forme de longues brochettes ou sous forme de tours de boudins.

Champ de rizBouses de vaches

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén